Aménagement d'espaces publics


» Aménagement de la place d'Armagnac _ station thermale de Barbotan-les-Thermes (32)

Maîtrise d’ouvrage : commune de Cazaubon_Barbotan-les-Thermes

Maîtrise d’œuvre : M. Weyland, architecte HMONP urbaniste - mandataire

S. Maddin, paysagiste DPLG / OTCE Aquitaine - BET Infrastructures et Construction

Montant de l'opération : 1 433 300 € HT

Surface traitée : 6 300 m²

Missions assurées : AVP / PRO / ACT / VISA / DET / AOR

Dates de livraison : juillet 2018 / mars 2019 / mars 2020

> La problématique

La station thermale présente plusieurs dysfonctionnements (accessibilité, déplacements, stationnement). Le traitement des espaces publics, peu qualitatif et majoritairement dédié à l’automobile, renvoie une image «négative» de la station, impactant directement son attractivité et son rayonnement. Le patrimoine paysager (vallon boisé, ruisseau) et architectural (église et porte de ville datant du XVIe siècle, classées au titre des Monuments Historiques) sont des composantes véritablement identitaires du bourg, nécessitant une mise en valeur.

> Le projet

La requalification urbaine de la station thermale, et notamment de la place d’Armagnac, permet la restitution d’espaces publics de qualité, supports d’usages variés et véritables lieux de vie pour les riverains et les curistes. Elle opte pour des aménagements sobres, mais qualitatifs, assurant la polyvalence des lieux en privilégiant des surfaces réversibles offrant ainsi une grande souplesse d’usage (marché hebdomadaire, manifestations publiques, etc.).
Le projet prévoit également la réduction et la rationalisation des emprises dédiées à l’automobile, tout en garantissant la fluidité des déplacements tous modes et les capacités de stationnement, ceci au profit d’espaces piétons plus généreux et apaisés, 100% accessibles PMR.
Enfin, le projet opte pour la réintroduction du végétal, permettant ainsi de «gommer» le caractère routier du site, d’améliorer le confort des usagers et de rétablir un dialogue entre la station thermale et son cadre paysager.


» Aménagement du centre-bourg de Tauriac (33)

Maîtrise d’ouvrage : commune de Tauriac

Maîtrise d’œuvre : M. Weyland, architecte HMONP urbaniste - mandataire

S. Maddin, paysagiste DPLGAC2I - BET Infrastructures

Montant de l’opération : 820 000 € HT 

Surface totale traitée : 14 000 m²

Missions assurées : EP / AVP / PRO / ACT / VISA / DET / AOR

Date de livraison : sept. 2016 / sept. 2017 / janv. 2019 / nov. 2019

> La problématique

Le cadre paysager dans lequel s’insère la commune de Tauriac est un élément fort de l’identité territoriale. Le bourg est également marqué par la présence d’un patrimoine bâti classé au titre des Monuments Historiques (église romane du XIIe siècle), ainsi que par un patrimoine bâti «ordinaire» de qualité (presbytère, maisons d’habitation, puits et murets). Malgré la concentration d’équipements publics, la lisibilité du centre bourg peine à s'affirmer : le traitement des espaces publics demeure relativement « routier », les itinéraires piétons ne sont pas sécurisés, le stationnement est souvent envahissant, le patrimoine communal n’est pas valorisé.

> Le projet

La requalification des espaces publics permet de conforter les pôles de vie communaux par la création de lieux de convivialité (parvis des écoles, place de l’église, théâtre de verdure) et l’apaisement de la circulation automobile (aménagement de trottoirs, zones de plateau, etc.).
Il s’agit également d’améliorer l’accessibilité aux équipements et services publics, en sécurisant les itinéraires piétons et en optimisant l’offre en stationnement, tout en veillant à son intégration paysagère.
Enfin, le projet prévoit la mise en valeur du patrimoine bâti et paysager par la réalisation d’aménagements sobres (usage de matériaux locaux) permettant de révéler l’identité communale.


» Aménagement du centre-bourg de Vebret (15)

Maîtrise d’ouvrage : commune de Vebret

Maîtrise d’œuvre : S. Maddin, paysagiste DPLG - mandataire

M. Weyland, architecte HMONP urbaniste / Dejante Infra - BET Infrastructures

Montant de l’opération : 651 814 € HT 

Surface traitée : 19 000 m² / 1 200 mls

Missions assurées : EP / AVP / PRO / ACT / VISA / DET / AOR

Date de livraison : décembre 2017

> La problématique

La morphologie urbaine de Vebret met en évidence des ensembles bâtis éclatés. Sans nier cette structure «urbaine» identitaire, le projet s’attache à conforter les liens entre le bourg ancien, ses extensions plus récentes (lotissement) et le hameau de Couchal, afin d’affirmer l’unité de la commune.
Le bourg présente également un patrimoine architectural remarquable à valoriser : église romane du XIIe siècle et croix de carrefour du XVIe siècle, classées au titre des Monuments Historiques.

> Le projet

L’aménagement du bourg, et notamment de la traverse de la RD15, permet de redéfinir la partition de l’espace public entre les différents usagers de manière à offrir aux piétons des espaces confortables et sécurisés.
Ce traitement de la traverse s’accompagne de la requalification de l’ensemble des espaces publics emblématiques de la commune : abords de la mairie, de la salle polyvalente, des écoles, de l’église et du four communal.
Ces différents points stratégiques de la vie publique sont mis en réseau et connectés via une circulation piétonne continue de 660 mètres linéaires, entièrement accessible PMR. Le traitement des espaces se veut sobre et identitaire : matériaux issus de carrières locales, palette végétale inspirée des paysages de la vallée de la Sumène.